Bonjour c’est Rémy j’espère que vous allez bien en ce début d’année.

Comment vous protéger de la grippe saisonnière, prévenir ou combattre le virus et ses conséquences sur notre santé grâce aux plantes ?

En phytothérapie, aromathérapie ou gemmothérapie quelles solutions naturelles choisir, c’est ce que l’on abordera dans cet article.

Conseils avant-propos


  • Demandez toujours conseil auprès de votre pharmacien et son équipe officinale avant toute automédication
  • Faites bien le diagnostic pour différencier Grippe et COVID
  • La grippe est une maladie redoutée des personnes âgées qui peut laisser des symptômes gênants tels qu’une grande fatigue ou des douleurs musculaires et articulaires persistants
  • Les symptômes caractéristiques de la grippe sont une fièvre d’apparition brutale, une fatigue et des courbatures importantes.
  • Une consultation médicale est nécessaire si vous êtes une personne âgée de plus de 65ans ou atteinte d’une pathologie chronique ou immunodéprimée. De plus, si la fièvre persiste au delà de 5 jours ou que vous souffrez de gène respiratoire ou de douleur dans la poitrine.
  • Utiliser des mouchoirs jetables et à usage unique
  • Lavez-vous les mains régulièrement plusieurs fois par jour à l’eau et au savon ou à l’aide de solution/gel hydroalcoolique.
  • Buvez beaucoup d’eau ou d’autres liquides (tisanes, bouillons, bouillon de légumes)

Le Thym, la plante antiseptique puissante par excellence pour la Grippe

Le Thym est l’une des plantes aromatiques les plus employées en thérapeutique depuis les temps les plus anciens. On dirait même que tout peut se soigner avec le Thym la grippe mais aussi les infections bactériennes, fongiques ou virales. Au 19e siècle, le Docteur Trousseau en parlait comme « l’ennemi de la toxine ».

Parmi les propriétés du thym vulgaire, on retrouve plusieurs activités tels que :

  • antiseptique puissante,
  • sudorifique
  • antitussive
  • Stimulante des fonctions respiratoires
  • tonique générale (défatigante)

 

Comment utiliser le thym pour la grippe ?


Tisane de thym

 

 

  • En tisane, on utilisera 20 à 30g de sommités fleuries de Thym pour 1 litre d’eau bouillante et laisser reposer à couvert 10 minutes. Le fait de recouvrir l’infusion avec un couvercle permet de recueillir les substances volatiles mais essentielles du Thym.

On peut consommer 3 à 4 tasses réparties au cours de la journée.

 

 

 

 

  • En gélules, vous pouvez utiliser des gélules de poudre de Thym Nat & Form en consommant 4 gélules par jour au milieu du repas pendant 15 jours.

Il existe également d’autres plantes pectorales que vous pouvez associer au thym tels que le Bouillon blanc, le coquelicot, le guimauve ou encore la mauve.

Les précautions d’emploi du Thym


  • Demander toujours conseil à votre pharmacien ou à l’équipe officinale pour tout usage d’automédication
  • A haute dose, le Thym a une toxicité hépatique potentielle d’où l’importance de respecter la posologie recommandée
  • De plus, le thym peut provoquer des brûlure d’estomac ou des irritations gastro-intestinales en respectant la posologie conseillée.
  • Les personnes sensibles au pollen de bouleau ou au céleri peuvent avoir des sensibilités croisées au Thym
  • Eviter l’utilisation du Thym en cas d’allergie aux plantes de la famille botanique des lamiacées (Romarin, Sarriette, Sauge, Basilic…)

Quels autres plantes peuvent accompagner les symptômes de la grippe ?

A titre préventif, vous pouvez utiliser l’Echinacée à utiliser en dose suffisante pendant au moins une semaine.

En traitement de fond, on utilisera plutôt des plantes tels que l’Origan, l’Eucalyptus, la Guimauve ou encore l’Ail.

Pour lutter contre la fièvre, vous pourrez utiliser la Reine des près, le Saule blanc ou l’Harpagophytum.

Pour la convalescence, on aura plus tendance à utiliser des plantes toniques et immunostimulantes comme le Ginseng, la Gelée royale, le Gingembre, l’Eleuthérocoque.

Quelle solution en aromathérapie ?


Certaines huiles essentielles vont également pouvoir accompagner les symptômes grippaux. L’huile essentielle par excellence est : Ravintsara

huile essentielle de ravinstara

Ravintsara signifie « l’arbre aux bonnes feuilles », qui est reconnu comme un « Arbre-Médecine » à Madagascar. Les tradipraticiens préparent des tisanes avec les feuilles de Ravintsara, pour lutter contre les infections intestinales ou les infections ORL. Les vertus de ses feuilles sont accrues par la technique de la distillation à la vapeur d’eau, utilisée pour fabriquer l’huile essentielle.

Grâce à ses propriétés exceptionnelles et sa richesse en 1,8-cinéole (également appelé eucalyptol), l’huile essentielle de Ravintsara lutte vraiment contre toutes les infections virales, particulièrement le virus  responsable de la grippe.

L’huile essentielle de Ravinstsara possède les propriétés suivantes :

  • antiseptique de l’atmosphère (large spectre d’action)
  • antivirale
  • antibactérienne (protège des surinfections bactériennes)
  • immunostimulante remarquable
  • fébrifuge (lutte contre la fièvre)
  • antitussive
  • expectorante et mucolytique puissante

L’huile essentielle de Ravintsara est une excellente huile essentielles utile à la fois en prévention et pour soulager les symptômes grippaux.

Comment utiliser l’huile essentielle de Ravintsara pour lutter contre les symptômes grippaux ?

Par voie orale en diffusion ou en massage, tous les moyens sont bons pour utiliser le Ravintsara.

  • Par voie orale:

En prévention : 2 à 3 gouttes/j : Ingérer 1 goutte sur un support neutre, 3 fois par jour. 

En curatif : 6 gouttes/j : Ingérer 2 gouttes sur un support neutre, 3 fois par jour. 

  • En diffusion, vous pouvez mettre quelques gouttes dans un diffuseur pendant 15 à 20min 3 à 5 fois par jour dans la pièce principale, la chambre ou le lieu de travail?
  • En massage, il est possible de réaliser une petite synergie avec 3 huiles essentielles.

HE de Ravintsara, HE de Tea Tree, HE de Lemongrass à part égales diluées à 30% dans de l’huile végétale de Macadamia. Appliquer 15 gouttes du mélange 2 à 4 fois par jour sur le thorax ou l’abdomen.

Précautions d’emploi et contre-indication


  • déconseillé chez la femme enceinte et la femme allaitante, les jeunes enfants ainsi que les personnes épileptiques ou allergiques
  • A dose trop élevées, l’huile essentielle de Ravintsara peut à dose très élevée peut déclencher des crises d’asthme pour les personnes sensibles à l’eucalyptol?

Quels bourgeons pour la grippe ?

C’est le macérât glycériné de bourgeon de Noyer qui sera très intéressant pour ses bienfaits sur la santé dans sa globalité.

feuille de Noyer

Afin de prévenir ou de lutter contre la grippe saisonnière, il possède des propriétés thérapeutiques exceptionnelles : 

  • Favorise les défenses générales de l’organisme
  • Antivirale, antibactérienne (Antifongique, Anti- parasitaire)
  • Stimule l’immunité

Au niveau des voies respiratoires, on le recommande seul ou en synergie avec d’autres bourgeons, contre les sinusites, la trachéite, les angines, la grippe, les infections pulmonaires, les bronchites chroniques, les allergies respiratoires ou encore les aphtes buccaux.

Comment utiliser le macérât glycériné de Noyer pour la grippe ?

La posologie conseillée est de 1 goutte/jour et par tranche d’âge (à partir de 3 ans), puis 5 à 10 gouttes/ jour chez l’adulte (à partir de 10 ans), pures ou diluées dans un peu d’eau de source, en dehors des repas.

Demandez toujours conseil à votre pharmacien ou à l’équipe officinale car le macérât glycériné de Noyer est déconseillé chez la femme enceinte par exemple.

Quelles autres solutions naturelles ?

Il existe bien sûr d’autres solutions naturelles telles que l’homéopathie en traitement de fond (influenzinum 9 ou 15CH, Thymuline, serum de Yersin). Les aliments riches en vitamine C naturelle sont également de bons alliés.

Vitamine C

Merci pour votre fidélité,

Je vous dis à très bientôt,

Rémy Lejeune – Formateur et botaniste

Leave a Reply